Qu’est-ce qu’une ampoule à incandescence classique

Posted on Posted in Luminaires et pièces

Pour l’éclairage et le confort, l’ampoule à incandescence classique est le premier accessoire d’intérieur qui vient à l’esprit de la plupart des gens. Inventée en 1879 puis améliorée par Thomas Alva Edison, la lampe à incandescence classique devient maintenant de plus en plus dépassée technologiquement, d’où l’apparition des lampes fluorescentes et des lampes LED. Malgré tout, les ampoules à incandescence conservent quelques atouts.

Comment fonctionnent une ampoule à incandescence classique?

L’ampoule à incandescence, telle que nous la connaissons, est un bulbe avec un culot à vis ou à baïonnette. A l’intérieur de ce bulbe en verre se trouve un filament de tungstène. Le tungstène est en effet est métal qui a le point de fusion le plus élevé: 3 422°C. Aux premières expériences sur l’ampoule à incandescence, on utilisait du filament de carbone. Très vite, les physiciens et chercheurs ont remarqué que le carbone opacifiait le verre en se condensant d’où une diminution de la lumière dans la zone où l’ampoule est placée.

Le courant électrique chauffe en permanence le filament de tungstène contenu dans le bulbe qui rougit et qui produit ensuite de la lumière. Il faut savoir que le verre contenant ce filament peut intégrer du vide donc rien, ou alors du gaz comme l’argon ou le krypton.

Quels avantages proposent une ampoule à incandescence classique?

L’ampoule à incandescence est l’un des tous premiers modèles d’éclairage utilisés dans les foyers et même en milieu professionnel. Il a fallu plusieurs années ensuite pour que l’on remette en cause les performances et l’impact environnemental de cet éclairage. Malgré les critiques à l’endroit de l’ampoule à incandescence, elle est encore proposée sur le marché et conserve d’une attractivité certaine.

L’ampoule à incandescence est, certes, énergivore par rapport aux lampes fluorescentes et aux lampes LED. Toutefois on peut réduire cette consommation par des règles simples d’utilisation comme d’éteindre les lampes lorsque le besoin d’éclairage n’est pas là, pour avoir une consommation tout à fait acceptable sur l’année

L’ampoule à incandescence à une durée de vie de 1 000 heures environ. C’est effectivement peu par rapport à la durée de vie des lampes fluorescentes et des lampes LED. Néanmoins, l’ampoule à incandescence reste peu onéreuse. De plus, elle est très facile à installer.

Choisir sa lampe à incandescence classique

Choisir une lampe à incandescence, c’est d’abord tenir compte du design qui vous convient. Si l’image que vous avez en tête est celui d’une ampoule de type bulbe, il faut savoir qu’il existe aussi des ampoules à incandescence de type pear, tubulaire, bent-tip candle, infrared… Choisissez alors en fonction de vos préférences.

Choisissez la puissance qui vous convient: 25 watts, 40 watts, 60 watts, 75 watts, 100 watts. Pour le couloir, une ampoule de 100 watts est par exemple convenable. Pour la chambre à coucher, vous pourriez préférez une ampoule à incandescence de 40 watts ou de 60 watts.

Enfin, choisissez le culot qui convient. Notez aussi si votre douille convient pour un culot à vis ou à baïonnettes. Ainsi, vous n’aurez pas à toucher à installation électrique pour fixer votre nouvelle ampoule à incandescence.

En savoir plus sur https://www.picbleu.fr/